« Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens » de Becky Albertalli

couv32540565

Autrice : Becky Albertalli

Editions : Hachette

Genre : Young Adult

Parution : 2015

Pages : 315

Prix : 16, 90 €

ISBN-13 : 978-2-01-203876-9

Synopsis : « Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr… »


3ba8befd-8c81-4bd2-b33c-d80d0806be07

J’avais vu ce livre sur la blogosphère et sur booktube, et puis lors d’une de mes escapades à la médiathèque, je suis tombée dessus par hasard. Je me suis donc dit que c’était le moment.

J’ai vraiment adoré cette lecture ! Il n’y pas de mot adéquat pour exprimer à quel point je l’ai dévoré. Les ingrédients que j’aime retrouver dans un livre de Young Adult étaient réunis, à savoir des sujets importants et des références culturelles. Le tout sans tomber dans le cliché.

En effet, les deux sujets majeurs développés par l’auteure sont le coming out, le tout en y intégrant le chantage. Je dois avouer qu’avant de commencer ma lecture, et même si j’avais lu de bons avis sur le sujet, j’avais un peu peur que l’histoire ne tombe trop dans le cliché du lycée américain typique et trop caricatural. Par contre, je n’avais pas tellement de crainte concernant la manière dont le coming out serait abordé.
Certains autres sujets tout aussi importants à mon cœur sont aussi évoqués, mais si je vous en dit trop je risque de vous spoiler.

« Au fait, petite parenthèse : tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autre. Je dis ça, je dis rien. »

En ce qui concerne ma lecture en règle générale, au début j’ai eu un peu de mal avec le nombre plutôt important de personnages, même si par la suite cela s’est arrangé. Je pense que la manière dont les personnages nous sont introduits n’y est pas étrangère. En effet, en même pas un chapitre, la majorité des amis de Sam, soit une bonne partie des protagonistes du roman, nous sont présentés. Pour ma petite tête ça a fait beaucoup d’un coup.

Ce que j’ai vraiment apprécié dans ce roman c’est l’alternance entre l’histoire racontée de manière « classique », avec les codes habituels, et les mails échangés entre Simon et Blue. Cela permet d’instaurer une certaine dynamique. Les passages avec les échanges de mails m’ont beaucoup plu, ils permettent de confronter deux visions des choses, ce qui à le mérite de mettre encore plus en lumière les problèmes vécus par chaque individu.

Sinon j’ai également beaucoup apprécié la diversité au niveau des références culturelles, je pense que vous commencez à me connaitre et vous savez que j’adore ça. Elles m’ont permis de découvrir de nouveaux chanteurs, et pour certain de les apprécier davantage. D’ailleurs si vous souhaitez lire ce livre je vous recommande vraiment de le faire en écoutant les chansons citées au fil du livre. Surtout pour les derniers chapitres où la musique s’accorde parfaitement avec l’histoire.

•••


En résumé :
Une bonne lecture que je ne regrette absolument pas. Les ingrédients chers à mon cœur étaient réunis. Franchement j’ai beau réfléchir je ne trouve pas de point négatif  à ce livre, mis à part la manière dont la plupart des protagonistes nous sont présentés. Après ce n’est pas non plus la lecture du siècle mais c’était vraiment bien.

Note : ★★★★☆

Publicités

7 réflexions sur “« Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens » de Becky Albertalli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s