« Inhumanitas » de Marie-Béatrice Ledent

couv10328233.jpg

Autrice : Marie-Béatrice Ledent

Editions : Auto-édité

Genre : Thriller, Policier

Parution : 2017

Pages : 228

Prix : Version papier : 9,48 €
Version numérique : 2,99 €

Synopsis : « Henry, un petit garçon de sept ans, est très gravement malade. Pour donner à son fils une chance de vivre, l’Agent Fédéral Eric Daniels va devoir changer l’inacceptable. Si la Loi se dresse déjà en travers de sa route, c’est sans compter sur un étrange secret qui refait surface en même temps qu’un nom : Blake Nelson.
Doit-on obéir aveuglément aux règles ? Faut-il laisser la Justice exécuter sa sentence tout en sachant qu’elle condamnera à mort un petit garçon ? Jusqu’où peut-on aller quand la vie de son enfant est en jeu ?
Cette histoire invite à une profonde réflexion sur le droit à la vie et les libertés individuelles. »

Lire la suite »

Throwback Thursday Livresque #20 : Girl Power

Bonjour ! J’espère que tout va bien chez vous. Aujourd’hui nous sommes jeudi et on se retrouve donc pour le « Throwback Thursday Livresque », le rendez-vous hebdomadaire lancé par BettieRose Books. Le principe est de choisir un livre déjà lu répondant au thème de la semaine.

Le terme de cette semaine est donc :

girlpower-2.jpgLire la suite »

TAG⎢L’improbable littéraire !

Bonjour ! J’espère que tout va bien chez vous, pour ma part ces derniers jours ont été relativement chargés. Je dois avouer que cette petite pause m’a fait du bien.

On se retrouve donc aujourd’hui pour un tag, celui de l’improbable littéraire. Encore merci à la sympathique Nolwenn du blog Ibidouu de m’avoir taguée.
Le principe est simple, il suffit de répondre à des questions portant sur les surprises que nous ont réservées nos lecture, et de nommer d’autres blogueurs.

giphy-75

1. Un roman que l’on adore et qui pourtant sort de notre zone de confort ?

Pardon de Erika Boyer, que j’avais vraiment beaucoup aimé malgré mes réticences sur le sujet abordé. Et puis bien que je n’ai pas de genre de prédilection la romance n’a jamais été mon fort.

2. Un roman que l’on n’a pas aimé étant dans notre zone de confort ?

La saga Tara Duncan, à parir du 7e tome, L’invasion fantôme, de Sophie Audouin-Mamikonian. Je pense que je n’ai pas besoin de m’étendre sur le sujet, j’en parle souvent. Il s’agit d’une saga que j’ai commencé il y a bien longtemps avec laquelle j’ai du mal, le tome 9 étant dans ma PAL depuis sa sortie.

3. Un personnage qu’on pensait détester et que finalement…

Ce n’est pas évident, surtout qu’il m’arrive rarement de changer d’avis sur un personnage. Après y avoir réfléchi pendant quelques temps, je pense que je vais choisir le personnage d’Alaska dans Qui es-tu Alaska ? de John Green.

4. Un personnage qu’on pensait apprécier et que finalement…

Le premier qui me vient à l’esprit est le personnage de Nick dans Fangirl de l’excellente Rainbow Rowell.

5. Un roman que l’on a acheté pour sa couverture seulement et qui est devenu un véritable coup de cœur ?

Je n’achète pas de livre en me fiant uniquement à une couverture. Certes, elle joue un rôle déterminant dans mon choix mais ça s’arrête là. Par contre, c’est différent concernant mes emprunts à la médiathèque, là je me fie quasiment uniquement à la couverture. En me basant sur mes emprunts je dirais sans doute Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli.

6. Un roman dont on n’a pas aimé le résumé mais qui finalement nous a grandement surpris ?

Même chose que pour la question précédente, si un résumé ne me plait pas, je n’achète généralement pas un livre. Après c’est vrai qu’un résumé peut ne pas être engageant mais les avis que j’aurai lu dessus m’auront convaincu. Les seuls livres qui me viennent à l’esprit sont ceux que j’ai dû acheter pour mes cours de français, mon choix va se porter sur L’écume des jours de Boris Vian, dont le résumé n’est pas mauvais en soi mais il ne m’avait pas convaincue.

7. Un roman dont on ne sait tout bonnement pas pourquoi on l’a acheté et qu’on a tout bonnement adoré ?

Même chose, cela m’arrive plus que très rarement, il y a toujours une raison qui fait que je vais acheter un livre, même si cette raison est plus que futile. Même en y réfléchissant je ne parviens pas à trouver, surtout que le peu de livres que j’ai acheté sur un coup de tête sont encore dans ma PAL.

8. Un livre dont étonnamment on a préféré l’adaptation ?

Ceci n’existe pas, du moins pas chez moi. Je n’ai jamais préféré une adaptation à un livre. Déjà parce que je lis toujours le livre avant de voir une adaptation. Si vous saviez la pile de dvds que j’ai et que je ne regarde pas parce que le livre est toujours dans ma PAL…
Par contre, il faut quand même avouer que certaines adaptations sont bonnes, mais elles ne supplanteront jamais le livre ! Tout simplement parce que le livre représente la pensée première de l’auteur. C’est pourquoi il y a selon moi uniquement des bonnes adaptations et non pas des adaptations qui supplantent le livre.

⦁⦁⦁

Voici donc mes réponses au tag de l’improbable littéraire, et je dois bien avouer qu’il n’était vraiment pas évident.
Pour les nominer, je tague bien entendu toute personne passant par là et voulant réaliser ce tag, mais je nomine plus particulièrement AzkabooksAvenue des Plumes, Les tribulations d’une accro à la lecture, Mille et une lecture, ainsi que Chloé bouquine.

Passez une bonne soirée et prenez soin de vous. xx