« Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor

couv52200895.jpg

Autrice : Kressmann Taylor

Editions : Flammarion (Jeunesse)

Genre : Historique

Parution : 2012

Pages : 96

Prix : 4,60 €

ISBN-13 : 978-2-0812-7786-1

Synopsis : « Martin Schulse, Allemand et Max Eisenstein, juif Américain, sont deux galeristes associés, aux Etats-Unis. Ils sont surtout deux amis fervents, deux frères. Malgré l’installation de Martin à Munich, ils poursuivent leur amitié à travers des lettres chaleureuses, passionnées. En juillet 1933 pourtant, les doutes et le malaise de Martin face aux remous du gouvernement allemand font vite place à un antisémitisme que ne tempère plus la moindre trace d’affection. »


3ba8befd-8c81-4bd2-b33c-d80d0806be07

Comme à peu près la majorité de mes lectures, j’ai trouvé ce livre en allant à la médiathèque (c’est plus drôle d’emprunter des livres que de faire diminuer sa PAL). Au premier abord, le titre, et même le résumé, m’ont fait pensé à L’ami retrouvé de Fred Ulhman. En plus de ça, il est également très court, je me suis donc décidée à l’emprunter.

Cette histoire, et comme c’est le cas de la majorité des livres portant sur l’ascension de Hilter au pouvoir, ainsi que sur la  Seconde Guerre mondiale, m’a bouleversé.

Il s’agit d’une correspondance épistolaire entre deux amis de longues dates, devenus collaborateurs dans une galerie d’art. Les deux compères s’étaient expatriés aux Etats-Unis, lorsque Martin décide de rentrer dans leur pays, l’Allemagne, avec sa femme et son fils. En plus de permettre le développement de leur affaire, en ouvrant un nouvelle antenne, ce dernier souhaite faire découvrir à son jeune fils son pays natal. Seulement voilà, nous sommes dans les années 1930 et l’ombre de Hitler plane sur le pays.

Si ce livre m’a bouleversé, c’est non seulement parce que l’histoire est bouleversante (bien joué Sherlock, on l’aurait pas deviné), mais en plus je trouve ce traitement plutôt inédit. Loin de moi l’idée de prétendre que j’ai lu tous les romans existant le sujet, mais au fil des années je dois dire que je commence à en avoir lu pas mal. Le traitement est généralement le même, à savoir un allemand de confession juive ami avec un autre allemand correspond à l’idéal prôné par le gouvernement. L’arrivée au pouvoir du SPD va remettre en question leur amitié, cette dernière n’étant pas bien vue par les autorités. Lorsqu’ils souhaitent toujours être amis, on a plus de compassion envers le personnage juif que le personnage « allemand », ce qui est normal étant donné que le premier fait partie des opprimés .

Et bien là c’était différent, l’histoire est beaucoup moins manichéenne, un des points majeurs étant l’idée de vengeance. J’ai trouvé l’histoire beaucoup plus violente que les livres adressés à un jeune public que j’ai déjà lu en la matière. Il n’y a aucune violence physique, même si bien entendu il y a des morts, la violence est davantage sur le plan moral. La brutalité ajoute une grande force au récit.

La préface, écrite par Stéphane Hessel, est également superbe, et plus que jamais d’actualité.

« Sommes-nous certains de ne plus jamais tomber dans un tel abîme ? Le retournement des esprits, manipulés par des images glorieuses, n’est sûrement pas plus improbable en ce début du XXIe siècle qu’il l’était au milieu du XXe siècle. »

Contrairement à d’habitude, j’ai décidé de revenir très brièvement sur l’écriture de ce roman. Ce récit a été écrit durant la montée au pouvoir de Hitler par une journaliste américaine, et publié en 1938 dans Story Magazine. Etonnement, lors de ma lecture je pensais qu’il s’agissait d’un roman beaucoup plus récent.

Concernant la plume de l’auteure, le récit est très agréable à lire. Non seulement le récit est court, mais en plus le format sous forme de lettres permet d’instaurer une bonne dynamique à l’histoire.

•••

En résumé : Une histoire poignante et rapide à lire qui permet d’avoir une approche différente de la Seconde guerre mondiale. Il est difficile d’en dire plus s’en vous révéler l’histoire, c’est pourquoi je vous conseille vivement de le lire. Je dois avouer que c’est un petit coup de cœur.

Note : ★★★★★

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s