« Kilomètre 113 sur l’autoroute A4 » de Helen Barenton

5149oRa4T3L._SX195_

Autrice : Helen Barenton

Editions : Hugues de Queyssac éditions (H2Q Editions)

Genre : Thriller

Parution : 2016

Pages : 436

Prix : 21,50 €

ISBN-13 : 978-2-36874-105-4

Synopsis : « Mort ? Peut-être pas tout à fait.
Mais alors, qui est cet individu qui vit chez lui avec sa femme et élève ses enfants ? Pour les policiers du SRPJ de Reims, cela ne fait aucun doute, il ne peut y avoir deux Arnaux Morel. Puisque tout prouve qu’Arnaud n’a jamais attenté à ses jours, alors, qui est l’homme mutilé dans sa chair et dans son être qui hurle à l’usurpation d’identité ? 
Et si c’était précisément au Kilomètre 114 sur l’autoroute A4 que se trouvait le point de départ de cette conspiration glaçante ? »


3ba8befd-8c81-4bd2-b33c-d80d0806be07

J’ai découvert cette actrice, qui est d’ailleurs très sympathique, un peu par hasard en me rendant dans une de mes librairies favorites ; elle y dédicaçait ses livres. Intriguée, je suis donc allée voir de quoi parlait ces ouvrages. Le résumé de son premier livre, Kilomètre 113 sur l’autoroute A4, m’a tout de suite séduite. J’ai attendu un certain moment pour sortir ce livre de ma PAL mais, une fois cela fait, je n’ai absolument pas été déçue.

Nous allons suivre le personnage de Arnaud Morel, un homme à l’aube de la quarantaine qui a tout perdu. Sa femme l’a quitté et a emmené avec elle leurs enfants. Il va alors commettre une tentative de suicide en sautant d’un pont sur cette fameuse autoroute A4, au kilomètre 113. Seulement voilà, Arnaud réchappe de cette tentative et se retrouve à l’hôpital, dans le service de Jean-Philippe. Une fois sorti du coma, et suite à une longue période de rééducation, Arnaud peut enfin sortir de l’hôpital pour retourner chez lui. Mais les choses vont se compliquer puisqu’il va alors devoir faire face à un homme qui se présente comme étant lui-même Arnaud Morel.

Arnaud va alors tout faire pour prouver qu’il s’agit d’une machination et qu’il est bel et bien victime d’une usurpation d’identité. L’affaire s’avère d’autant plus difficile que ce dernier n’avait pas de papier d’identité sur lui au moment du grand saut.

« Autour de moi, le noir complet. Le bip que j’attribuais à mon réveil me remet immédiatement les pieds sur terre. »

J’attendais beaucoup de ce livre et je n’ai pas été déçue. Le suspens était au rendez-vous, cela faisait un petit moment que je n’avais pas eu autant de mal pour lâcher un livre, en une journée le livre y est passé. J’était vraiment plongée à l’intérieur de cette histoire, et ce malgré le fait que je ne me sois pas attachée aux personnages. Même si ce qu’Arnaud vit doit vraiment être horrible, j’ai eu du mal à éprouver de la compassion à son égard. En tout cas, j’ai beaucoup aimé la complexité du personnage.

J’ai bien aimé la plume de l’autrice, il n’y a pas d’éléments superflus. De plus, lorsque l’on pense avoir trouvé un nouvel « indice », Helen Barenton ne met pas bien longtemps avant de nous l’introduire, ce qui est plus que fort appréciable.

Pour ce qui est du lieu où se déroule l’histoire, et même si cela est une considération personnelle, j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir une intrigue se déroulant dans une région que je connais, à savoir la ville de Reims et ses environs. Je n’ai eu aucun mal à me représenter les différents lieux composants la toile de fond du récit, ce qui a encore plus aidé à mon immersion dans l’histoire.

Pour revenir à l’intrigue, je l’ai trouvé très bien menée et, malgré toutes les théories envisagées, j’étais bien loin du compte. Cependant, je dois tout de même avouer avoir mis un peu de temps avant de comprendre le dénouement final (en même temps on devait avoisiner les 3 heures du matin…), il a fallu que je relise plusieurs fois les dernières pages pour être certaine de l’avoir bien compris. Malgré cela, il était génial et très bien trouvé !

•••

En résumé : Une histoire prenante, pleine de rebondissements et de suspens avec pour thème principal l’usurpation d’identité. Si jamais vous aimez les thrillers, je vous le conseille vivement !

Ma note : ★★★★☆

Publicités

2 réflexions sur “« Kilomètre 113 sur l’autoroute A4 » de Helen Barenton

    • Coucou ! Contente de savoir que tu as aussi aimé ce livre. J’ai également lu « 113 Chemin à l’Orme des Bois » (d’ailleurs la chronique ne devrait plus tarder à sortir…). J’avais aussi beaucoup aimé ce livre, j’espère que tu l’apprécieras autant que moi. 🙂
      Pour faire simple je suis souvent dans la région. Je suis passée faire un tour sur ton blog et il me semble que je t’ai croisée à InterPol’Art.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s