« Les forêts d’Acora – tome 1 » de Thomas Clearlake

couv20324855.png.jpeg

Auteur : Thomas Clearlake

Editions : Auto-édité

Genre : Science-fiction, Fantasy

Parution : 1er juin 2016

Pages : 324

Prix :  Version papier : à paraitre
Version numérique : 2,99 €

ISBN-13 : 979-10-236-0158-9

Synopsis : « Dans un futur très lointain, aux confins de l’univers, à des milliers de cycles-lumière de notre galaxie…l’Homme, l’un des premiers colons intergalactique, a porté la semence de notre civilisation sur des planètes fertiles, au cœur de systèmes habités, où il est maintenant une espèce intelligente parmi une multitudes d’autres… 
Dans cet univers infiniment vaste, certaines galaxies et systèmes tentent de s’organiser, de trouver une harmonie commune… ailleurs, la technologie sur développée, la matière artificielle, les systèmes méta-évolutifs, ont corrompu l’évolution naturelle. L’éternelle soif de pouvoir a érigé des Empires intergalactiques qui sèment le chaos et dictent leurs lois à des civilisations soumises…dans d’autres régions intersidérales encore, des formes de vies primitives luttent pour leur survie… 
À travers l’espace, depuis la nuit des temps, un Ordre bienveillant œuvre dans le plus grand secret au maintien de l’équilibre et à l’unification du Cosmos. 
Mon nom est Jaadhur. Je suis un descendant humain…et je suis devenu Ujhaï, une Sentinelle de Vijā Saati, l’Alliance universelle secrète.
Ceci est l’histoire de ma vie, mais c’est aussi et surtout celle d’une quête dont dépendra l’avenir de notre Univers. »


3ba8befd-8c81-4bd2-b33c-d80d0806be07

Avant toute chose, je tiens à remercier l’auteur de m’avoir fait confiance pour ce partenariat. Ce livre m’a permis de remettre un pied dans la Science-Fiction, genre que je n’avais pas lu depuis un certain temps.

J’ai bien aimé cette histoire, l’univers étant extrêmement riche, c’est pourquoi je pense qu’il vaut mieux lire ce récit à tête reposée.
Une des choses que j’aime justement avec la Science-Fiction et la Fantasy ce sont les univers tout droit sortis de l’imagination des auteurs, je trouve cela passionnant. En l’espèce, l’auteur a mis au point tout un tas d’éléments, que ce soit des armes, tout ce qui concerne le domaine spatio-temporel, la langue ou encore la religion. Le risque avec ce type de récit, c’est de se perdre dans tous ces nouveaux termes. Mais pas de panique, il y a de nombreuses notes tout au long du roman, et un lexique répertorie tout à la fin. Je dois cependant avouer avoir parfois eu du mal à mémoriser certains concepts. On trouve également une carte de l’univers, qui permet notamment de se figurer les différentes villes et d’ainsi suivre le périple de nos personnages.

Le seul problème par rapport à cela, c’est le format numérique. En effet, vous conviendrez qu’il est beaucoup plus facile de retourner aux annexes avec un livre au format papier. D’ailleurs, j’ai eu un souci lors de ma lecture en ce qui concerne la mise en page sur ma liseuse, il y avait des retours incessants à la ligne. J’ai donc préféré lire sur mon iPad, avec lequel je n’ai eu aucun souci.

J’ai bien aimé la plume de l’auteur, on sent que chaque mot n’a pas été choisi au hasard, le vocabulaire étant d’ailleurs très riche. Le récit est également très descriptif,  ce qui j’en conviens peut ne pas plaire à tout le monde.

Pour ce qui est de l’histoire, je l’ai bien aimé, et contrairement à ce que je pensais je n’ai pas eu de problème en ce qui concerne la mémorisation des noms des personnages, et mêmes des lieux, malgré ma mémoire de poisson rouge en la matière.
Je ne me suis pas non plus spécialement attachée aux personnages, je pense que cela est surtout lié au fait que l’on ne sait pas énormément de choses sur ces derniers, d’un autre côté, et à titre personnel, je pense que cela aurait alourdit le récit.

Nous allons donc suivre le périple de Jaadhur, l’histoire étant racontée du point de vue de ce dernier, et de ses deux compagnons de route, Esval et Hoggar. En parallèle, nous suivrons aussi plusieurs personnages qui jouent un rôle bien précis dans cette quête. L’auteur va également nous en apprendre plus sur cet univers grâce à un certain nombre d’analepses, avec d’un côté le passé de  Jaadhur, et de l’autre l’histoire de l’Univers dans lequel nos héros évoluent.

L’histoire est intéressante, à mi-chemin entre l’Heroic Fantasy et la Science-Fiction. Dès les premières pages du roman, je me suis imaginée cet univers à l’image de World of Warcraft, ou encore de Noob, la mention des guildes, du quartier des marchands, ou encore de l’Alliance y étant sans doute pour beaucoup. Et puis au fil de ma lecture, je me suis davantage imaginée ce monde à mi-chemin entre l’univers de WOW et de Star Wars, même si pour moi la Fantasy prédomine quelque peu sur la Science-Fiction.

La fin m’a pour le moins prise de court, je pensais qu’il me restait encore un certain nombre de pages à lire mais non, c’était le lexique. La fin est plus qu’énigmatique et il me tarde de connaitre la suite.

•••

En résumé : Une bonne histoire avec un univers extrêmement riche, qui peut toutefois conduire à confusion. La plume de l’auteur est agréable. Le seul vrai point négatif reste pour moi son format, je vous conseille donc d’attendre la sortie papier pour vous lancer dans ce monde.

Note : ★★★☆☆

Publicités

4 réflexions sur “« Les forêts d’Acora – tome 1 » de Thomas Clearlake

    • Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à l’avoir apprécié. Après avoir posté ma chronique je suis allée voir les avis d’autres blogueurs et peu semblaient l’avoir apprécié. 😕

      J'aime

    • Je te le conseille vraiment si tu aimes la Fantasy et la SF ! La version papier ne devrait pas trop tarder à paraitre. Patience ! 😉
      Je préfère aussi les livres papiers mais, avec les transports en commun et la fac, je dois bien avouer que c’est plus pratique. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s